mercredi, 31 août 2011

31 août 2011 - Décès de l’écrivain belge Marcel-André Adamek

marcel-andre adamek, litterature belge, decesL’écrivain belge André-Marcel Adamek est décédé ce mercredi matin des suites d’une longue maladie.
Romancier aux multiples facettes qui après avoir exercé de très multiples et variés métiers, Auteur de nombreux ouvrages, l'homme a décroché plusieurs récompenses, dont le prix Rossel, en 1974, pour Le fusil à pétales et lePrix Marcel Thiry pour La grande nuit (2003) et le Prix triénnal du roman de la Communeauté françasie pour L’oiseau des morts en 1997.

La liste de ses oeuvres est longue.
Retenons y encore le très beau Retour au village d’hiver, paru en 2002. Mon préféré !


Avec Marcel-André Adamek c’est un grand nom de la littérature francophone et belge qui disparaît, tout en laissant derrière lui une oeuvre qui restera encore pendant longtemps dans l’esprit de très nombreux lecteurs.

Voir également :
- L'oiseau des morts - André-Marcel Adamek (1997), présentation
- Retour au village d’hiver – André-Marcel Adamek - 2002
-
La grande nuit – André-Marcel Adamek - 2003

22:32 Écrit par Marc dans Actualités, Adamek, André-Marcel | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : marcel-andre adamek, litterature belge, deces | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

lundi, 20 novembre 2006

L’oiseau des morts – André-Marcel Adamek – 1997

bibliotheca l oiseau des morts

La vie d’une corneille n’est certes pas aisée. Dès sa naissance la petite corneille mâle, narratrice de ce roman, voit le nid familial détruit, ce qui va la confronter dès son plus jeune âge aux dures nécessités de la survie d’un oiseau. Ses frères et sœurs y laissent leur vie, mais elle sera sauvée de justesse par son père. Une nouvelle vie commence pour elle car elle est devenue enfant unique. Toute la nourriture que ses parents apportent est pour elle. Vient alors l’un des jours les plus importants de la vie de corneille, sa première leçon de vol. Alors qu’elle fait ses premiers envols et affronte petit à petit l’âge adulte de corneille, sa tribu est soudainement détruite. Elle sera recueillie par un humain. Les humains ne cesseront d’ailleurs de fasciner la petite corneille. L’un d’eux parvient à l’apprivoiser et tente de lui inculquer la notion d’un langage.

Dans L’oiseau des morts André-Marcel Adamek nous livre un conte initiatique et philosophique sublime sur la vie d’une corneille, qui d’ailleurs est la narratrice de cette histoire. Elle nous raconte toute sa vie depuis son premier envol jusqu’à sa mort, inéluctable, ses rencontres avec d’autres corneilles mais aussi et surtout avec des humains. Une vie dans laquelle finalement se reflète la nôtre. Si L’oiseau des morts est un titre qui peut paraître morbide, il n’est est rien. Il se cache derrière ce titre un récit plein de vie et de joie malgré les coups durs endurés par la corneille. Le tout est porté par une magnifique écriture pleine de puissance et de poésie pour un roman hors norme, plein d’originalité.

L’oiseau des morts a obtenu le Prix triennal du roman de la Communauté française en 1997

A découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com

Voir également :
- Retour au village d’hiver – André-Marcel Adamek - 2002
-
La grande nuit – André-Marcel Adamek - 2003

mercredi, 26 juillet 2006

Retour au village d'hiver - André-Marcel Adamek - 2002

Jean-Baptiste, un luthier miniaturiste, disparaît un soir de façon mystérieuse alors qu'il a quitté le village de montagne, Valdaine, où il vivait avec sa famille. Il laisse derrière son épouse et son fils Gilles, âgé de deux ans. Des années plus tard sa femme s'est débarrassée du chalet familial de Valdaine, est rentrée en ville et s'est remariée avec un veuf. Gilles ne supporte pas son beau-père Martin, surtout par principe. Le temps passe et la mère de Gilles décède. Marqué par cet événement, Gilles décide de passer les vacances de Noël au village d'hiver où il espère secrètement retrouver la trace de son père, disparu il y a si longtemps.

André-Marcel Adamek aime décidément changer de genre et de décor d'un roman à l'autre. Retour au village d'hiver est finalement un roman bien classique, un enfant à la recherche de son père et qui découvre qu'il ne connaissait encore absolument rien au sujet du disparu. Il découvre petit à petit les secrets cachés de sa famille, la vie cachée de sa mère et le portrait très différent de son père. Très classique donc, mais très réussi. La lecture en est très agréable et on suit avec beaucoup de passion l'enquête de Gilles, personnage auquel le lecteur s'attachera d'ailleurs facilement. On découvre avec lui les connaissances de ce père inconnu disparu, on vit ses premières expériences amoureuses.

Retour au village d'hiver est un court roman de la part d'un auteur belge qui ne cesse de surprendre. Un réel plaisir de lecture.

 

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La grande nuit - André-Marcel Adamek (2003), présentation
- L'oiseau des morts - André-Marcel Adamek (1997), présentation

mercredi, 16 novembre 2005

La grande nuit - André-Marcel Adamek - 2003

Le Château rouge est une grotte souterraine qui vient d'être ouverte au public. Anton Malek, un scientifique spécialisé dans le comportement animalier, s'y rend sur un coup de tête, suite à une dispute familiale. Or, lors de la visite ce qui ressemble à un violent séisme emporte les passerelles et les galeries s'effondrent. Seuls deux personnes vont survivre: Malek et Marie, une vieille dame de Bruges. Les rescapés attendent en vain les secours, mais aucun signe de vie ne parvient de la surface. Au bout de quelques jours Malek réussit à s'en sortir, mais à sa grande surprise, le monde en surface a été complètemenjt dévasté par une catasrophe encore inconnue.

De cette grande nuit qui s'est abattue sur la terre, les rescapés devront se reconstruire, reconquérir leurs monde. Seule la vérité les guidera à présent, mais pendant combien de temps?

Ce roman d'André-Marcel Adamek, est en soi assez classique, et ne présente que peu d'originalités. De nombreux autres récits du même type existent. Là à l'instant, je pense par exemple à Malevil de Robert Merle, lu il y a bien longtemps, où des rescapés d'une catastrophe nucléaire doivent survivre et réorganiser leur société. Cependant le récit d'Adamek nous tient en haleine, comme un thriller sans en être un. Son style est clair, sans toutefois être simple, et efficace. Le lecteur est amené sans pouvoir se détacher vers cette aube, qui sera un nouveau départ pour l'humanité. Notons que certains passages sont assez gores et macabres, rendant plus fort encore la catastrophe qui vient de s'abattre.

Donc en bref, je dirais qu'il s'agit d'un très bon roman, même si toutefois il manque d'originalité.

André-Marcel Adamek, auteur Belge né en 1946, a remporté le Prix des Lycéens en 2005. Il a été à la fois nègre, imprimeur, éditeur. Aujourd'hui il est l'auteur d'une dizaine de livres dont Le fusil à pétales (Prix Rossel, 1974), Un imbécile au soleil (Prix Jean Macé, 1984), Le maître des jardins noirs et Le plus grand sous-marin du monde (Prix du Parlement de la Communeauté française, 2000).

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- Retour au village d'hiver - André-Marcel Adamek (2002), présentation
- L'oiseau des morts - André-Marcel Adamek (1997), présentation